LES SAISONS SOUTERRAINES

LA GROSSE SITUATION

Compagnonnage

Durant cette deuxième année de compagnonnage, La Grosse Situation a exploré les sous-sols des environs du Champ de Foire. Qu’y a-t-il sous la surface des habitations et des vignobles ? Dessous mystérieux, dessous inaccessibles, dessous invisibles mais dessous existants. Qu’y a-t-il derrière ce territoire complexe qui existe bon an mal an dans l’ombre de la grande métropole voisine ? Qu’y a-t-il dans les grandes profondeurs ? Comment le sous-sol révèle-t-il la surface ?

Cette fête était une belle manière de clore l’année mais aussi de lancer la suivante. Nous allons tenter de creuser encore plus en profondeur et nous vous donnerons rendez-vous dans des lieux secrets, sur et sous ce territoire en gruyère, pour vivre ensemble encore des situations “souterraines”. La Grosse Situation s’associe avec Einstein on the beach, fin connaisseur de musiques expérimentales et “underground”, qui nous fera découvrir des artistes qui frôlent et défient les limites de la surface connue.

Attention les places seront limitées. Les lieux de rendez-vous seront communiqués lors de la réservation, ouverte un mois avant l’événement.

©David Bross

[ Au programme ]

Les premiers frissons de l’Automne souterrain se feront sentir le 30 novembre 2019 (12 € / 10 €), ou
comme on dit dans le calendrier révolutionnaire, le 10 Frimaire pour la journée de la pioche.
Il n’y a pas que dans les bois que nous irons aux champignons. Sachez que ces derniers n’appartiennent
ni au monde végétal, ni au monde animal. Ils constituent un règne à part, et il paraît qu’il n’y a pas si
longtemps que ça, une conserverie de champignons faisait vivre beaucoup de monde à Saint-André-de-
Cubzac.
>> Réservations

L’Hiver souterrain est beaucoup plus doux qu’à la surface. La température et l’hygrométrie y sont
constantes, et la lumière très particulière. Ce n’est sans doute pas pour rien qu’à la Préhistoire, les
premiers hommes et femmes s’abritaient dans les profondeurs des grottes pour se protéger du dehors.
On vous donne rendez-vous à l’origine le 28 janvier 2020 (12 € / 10 €).
>> Réservations

“En avril ne te découvre pas d’un fil”… Cela tombe très bien, car pour l’avènement du Printemps
souterrain, le 17 avril 2020 (12 € / 10 €), nous resterons à couvert, et sortirons les outils de la remise.
À la lueur de la lampe à acétylène, nous célébrerons comme il se doit les carriers, ces travailleurs de
l’ombre qui ont extrait des sous-sols à la sueur de leur front la pierre dont sont faites nos maisons.
>> Réservations

Le 4 juillet 2020 (entrée libre), l’Été souterrain nous rappellera comme il fait bon au frais dans les
sous-sols de la ville quand la chaleur est étouffante à l’extérieur. Nous vous proposons une traversée du
“Saint-André-de-Cubzac-Underground” pour se dire au revoir, profondément.