Tous les articles : Art de la parole

22.10.18 > Vierges maudites

VIERGES MAUDITES

By | Art de la parole, Territoire, Théâtre | Aucun commentaire

Sentimentale foule / Inès Cassigneul, artiste fil rouge

[ Conte, broderie, cartographie et amour ]

Mardi 18 octobre > 20h
Château Robillard > durée 1h
15€ / 12€ / 7€ / 5€ > soupe offerte > dès 7 ans

Inès Cassigneul (crédits photo Laurent Guizard)

Un rendez-vous en petit comité. Intime. À déguster au coin d’un feu de chaleur humaine : nous offrons la soupe !

Un rendez-vous pour découvrir l’histoire d’Elaine et sa quête de l’accomplissement amoureux. Une histoire au cœur du royaume du roi Arthur, ces fables que nous connaissons si bien et si peu, entre coups d’épée, longues jupes de laine épaisse, et notes de harpe. Une histoire, dont nous découvrons les reliefs, les couleurs, les émotions et les subtilités troublantes au fil de sa broderie, en direct, par des mains dévouées, dans un entrelacs de mailles précieuses.

Nous cherchons un gang de brodeuses pour ce spectacle ! Contactez-nous si vous aimez broder et conter des histoires.

Conception & jeu : Inès Cassigneul, à partir du texte hélas fort méconnu de Marianne Fabrou / Accompagnement textile : Delphine Guglielmini / Regard extérieur : Marion Letessier / Éclairage : Nicolas Marc / Dessins : Sophie Guerrive et Pierre Macé / Sérigraphie : La Presse Purée

22.12.05 > Timide

TIMIDE

By | Art de la parole, Jeune Public, Théâtre | Aucun commentaire

Cie Ici Commence

[ Théâtre ]

Mercredi 07 décembre > 10h + 19h30
Grand Cubzaguais > durée : 30mn
7€ > 5€ > dès 4 ans

Représentations sur temps scolaire et extra-scolaire également.

Timide (crédits photo Rémi Labrouche)

Lucas ne grandit plus. Lucas ne grandit plus et c’est un problème : parce que Lucas veut devenir accrocheur d’étoiles.

Ce serait trop bête, dès l’école primaire, de lâcher un rêve d’enfant. Alors, hors de question que la peur, comme la nomment les adultes, l’y fasse renoncer : en route ! Chers publics, vous accompagnerez Lucas sur son chemin. Que vous ayez trois, trente ou soixante ans, la petite boule au fond du ventre ne vous arrêtera plus. Peut-être, même, que vous la chérirez un peu.

Jeu : Rémi Labrouche / Écriture : Catherine Verlaguet / Mise en scène : Adeline Détée / Musique : Fred Lasnier
Avec le soutien de l’IDDAC, agence culturelle du Département de la Gironde

22.11 > Série noire

SÉRIE NOIRE

By | Art de la parole, Territoire, Théâtre | Aucun commentaire

Collectif In Vitro – Théâtre Gérard Philippe 

[ Polar théâtral en déambulation ]                

Semaine du 21 au 26 novembre > Les informations de lieu, date et horaire seront communiquées début octobre et pssst… Nous cherchons des complices de scène ! Contactez-nous.
Immersion > durée : 1h20
15€ / 12€ / 7€ / 5€ > dès 12 ans
Série noire > novembre 2022

Série noire (crédits photo Eric Courtet)

Attention polar ! Voici une réécriture de La Chambre bleue de Georges Simenon [auteur des enquêtes du Commissaire Maigret].

Est-ce que vous aimez les polars, les enquêtes, les histoires sombres ? Et les histoires d’amour, les passions, les désirs ardents ? Tout cela est présent dans Série noire. Tout cela, et surtout une immersion à couper le souffle tant les sentiments des personnages sont sincères, tant l’histoire est proche de nous là où on ne l’attend pas, tant la bande-son peut marquer les esprits. Une expérience inédite et hautement recommandable que nous avons hâte de vous partager en des lieux secrets…Vous voilà convives d’un banquet improvisé au lendemain d’une grande tempête et il vous faudra bien trinquer : en hommage au passé, au regard du présent, en vue de l’avenir !

Adaptation & mise en scène : Éric Charon d’après La Chambre bleue de Georges Simenon / Jeu : Éric Charon, Aleksandra de Cizancourt, Jean-Christophe Laurier, David Seigneur et Hélène Viviès / Accordéon : Maxime Perrin / Clarinette Basse : Samuel Thézé

Production déléguée : Théâtre Gérard Philipe, centre dramatique national de Saint-Denis.
Production : Théâtre de Lorient – CDN ; Collectif In Vitro.

Le temps de vivre > 28.04.23

LE TEMPS DE VIVRE

By | Art de la parole, Humour, Théâtre | Aucun commentaire

Camille Chamoux

[ Humour ]

Vendredi 28 avril > 20h
Le Champ de Foire > durée : 70mn
15€ / 12€ / 7€ / 5€ > dès 12 ans
Vous avez pu découvrir cette humoriste dans ses précédents spectacles (Née sous Giscard et L’Esprit de contradiction), sur ses chroniques France Inter ou encore dans La Flamme et Le Flambeau par Jonathan Cohen sur Canal +.

Le temps de vivre srcset= 28.04.23″ width= »164″ height= »246″>

Votre vie, vous la voyez plutôt sur un chronomètre ou un minuteur ?
Camille Chamoux nous fait rire autant que réfléchir, et avec poésie s’il vous plait.. Il n’y a pas que son énergie débordante, sa spontanéité touchante et déroutante, sa présence généreuse et sa manière d’amener les anecdotes du quotidien avec beaucoup d’humour (ce que, finalement, nous pouvons attendre d’un one woman-show) dans ce spectacle. Il y a aussi un texte finement écrit et des réalités, il y a un peu de beaucoup de monde, et il y a surtout la grande envie de rassembler, au creux de nos temps impartis.

Le Temps de vivre srcset=

28.04.23″ width= »1024″ height= »683″> Le Temps de vivre (crédits photo Christophe Raynaud de Lage)

De & avec : Camille Chamoux / Avec la complicité de Camille Cotin / Mise en scène : Vincent Dedienne
Scénographie & lumière : Nicolas Marie / Costume : Constance Allain / Régie générale : Charly Lhuillier

LA NUIT DE LA LECTURE

By | Art de la parole | Aucun commentaire

La Grosse Situation

[ Art de la parole ]

Samedi 16 janvier > 20h / ANNULÉ
Le Champ de Foire > durée : toute la soirée
Gratuit > tout public
DIFFUSION RADIO A PARTIR DU 08 FÉVRIER


La Grosse Situation et Einstein on the beach proposent une expérience auditive unique.

Pour la Nuit de la lecture, La Taupe devait nous faire découvrir son univers souterrain, sortir le bout de son museau pour fouler les planches du Champ de Foire et proposer une lecture théâtralisée.
Au regard de la situation actuelle, cette soirée n’a pu se tenir le 16 janvier dernier, mais La Taupe ne se laissera pas museler pour autant et elle sera bien présente pour vous partager les aventures d’Eddy, Laure, Claire, Malik et Bichounette.
La Taupe va sortir de son terrier et vous pourrez retrouver ses deux derniers épisodes à la radio sous la forme de lectures bruitées. Plongez dans l’univers sonore de ce club des cinq revisité, à la découverte des profondeurs du Cubzaguais dans La dimension souterraine ou les mystères du champignon fluorescent.

Diffusé sur :
O2 Radio 91.3 mhz et www.o2radio.fr, les semaines du 08 et du 15 février :
2 chapitres tous les lundis, mardis, jeudis et vendredis à 11h et les mercredis à 10h.

Radio Paul Bert 93.9 mhz et www.rpbfm.fr, pendant les deux mois à venir :
2 chapitres tous les lundis à 12h et rediffusion tous les jeudis à 17h.

22.12.01 > L'Envol perdu

L’ENVOL PERDU

By | Art de la parole, Jeune Public, Théâtre | Aucun commentaire

Maesta théâtre

[ Théâtre jeune public sous serre intérieure ]

Jeudi 1er décembre > 19h30
Le Champ de foire > durée : 45 mn
[ attention jauge limitée, pensez à réserver ! ] Jeune public > 7€ / 5€ > dès 9 ans
Représentation sur temps scolaire également

L'Envol perdu > 01.12.22L’histoire d’un temps que les moins de dix ans ne peuvent pas connaître… pas faute peut-être de le désirer.

Sur scène, des fantômes de personnages pris de passions amoureuses et artistiques s’enlisent dans des souvenirs qui peinent à rester en vie. Où est passé le “métier-passion”, la “vie-passion” : espèce en voie de disparition ?

Un spectacle pour délier les langues sur ce qui anime nos quotidiens, d’avant (parents, grands-parents) et d’après (enfants, grands-enfants), et pour renouer avec un théâtre au décor de velours, aux lumières englobantes, et à l’acoustique pleine. Entrez dans ce jardin secret, adaptation de La Mouette de Tchekhov !

D’après La Mouette d’Anton Tchekhov / Adaptation : Marianne Perdu et Jean-Luc Terrade / Mise en scène : Jean-Luc Terrade et Benjamin Ducroq / Jeu : Elise Servières, Daniel Strugeon et Benjamin Ducroq

Avec le soutien de l’IDDAC, agence culturelle du Département de la Gironde et de l’OARA Nouvelle-Aquitaine dans le cadre du dispositif Résidences en territoire

23.01.26 > Devenir

DEVENIR

By | Art de la parole, Théâtre | Aucun commentaire

La Bande Passante

[ Théâtre d’objets documentaire ]

Jeudi 26 janvier > 20h
Le Champ de Foire > durée : 1h20
15€ / 12€ / 7€ / 5€ > dès 11 ans

Représentation sur temps scolaire également.

Devenir > 26.01.22

Devenir (crédits photo La Bande passante)

L’adolescence ? Très peu pour moi !
Un peu de théâtre, un peu de marionnettes, un peu de manipulation d’objets du quotidien, un peu – beaucoup – d’extraits de journaux intimes aux quatre coins de la France et voilà un spectacle qui fait place aux explorations adolescentes. Ah, l’adolescence ! Pourquoi donc ce sourire moqueur ou cette moue bien complexe quand sonne ce mot ? Cette période ferait donc autant peur aux jeunes qu’aux adultes qui l’ont traversée ? Étrange, non ? De quoi mener une enquête avec La Bande passante.

Pour mémoire, cette compagnie est venue la saison dernière avec le passionnant spectacle Vies de papier.

Écriture : Benoît Faivre, Kathleen Fortin, Thomas Gourdy et Maxime Kerzanet / Mise en scène : Benoît Faivre / Dramaturgie : Thomas Gourdy / Interprétation : Kathleen Fortin et Maxime Kerzanet / Création musicale : Maxime Kerzanet / Création scénographique, plastique & vidéo : Camille Baroux, Kathleen Fortin, Tommy Laszlo, Francis Ramm / Création lumière : Jean-Yves Courcoux / Régie générale : Marie-Jeanne Assayag / Direction technique : Khaled Rabah / Collecte documentaire : Camille Baroux, Leila Bessahli, Benoît Faivre, Kathleen Fortin, Thomas Gourdy, Tara Gulhati, Tommy Laszlo et Andreea Vizitiu / Administration : Aurélie Fischer / Diffusion & communication : Iseult Clauzier / Coordination & médiation : Tara Gulhati

Coproductions : Le TANDEM, Scène nationale de Douai/Arras ; Le Sablier, Centre national de la
marionnette, Ifs-Dives-sur-Mer ; Espace Jéliote, Centre national de la marionnette, Oloron-Sainte-
Marie ; Centre dramatique national de l’Océan Indien, Saint Denis de la Réunion ; FACM – PIVO – Scène
conventionnée art en territoire ; CCAM, Scène nationale de Vandoeuvre-lès-Nancy ; Le Carreau, Scène
nationale de Forbach et de l’Est Mosellan ; Le Théâtre de Laval, Centre national de marionnette ;
L’Odyssée, scène conventionnée de Périgueux ; L’Arsenal, cité musicale de Metz.

Accueils en résidence : Espace Jéliote, Centre national de la marionnette, Oloron-Sainte-Marie ; Le
Théâtre de Laval, Centre national de la marionnette ; Le TANDEM, Scène nationale de Douai/Arras ;
Espace Bernard-Marie Koltès – scène conventionnée d’intérêt national.

Soutiens : Service culturel de la Ville de Metz ; Service culturel de la Ville de Sarreguemines ; Conseil
Départemental de Meurthe-et- Moselle ; Direction des services départementaux de l’Éducation
nationale de Meurthe-et- Moselle.

La compagnie La Bande Passante est conventionnée par la Direction régionale des affaires culturelles
du Grand Est. Elle bénéficie du soutien financier de la Région Grand Est pour la période 2020-2022. La
Bande Passante est conventionnée par la Ville de Metz.

23.06.16 > Wouaf

WOUAF

By | Art de la parole, Création, Territoire, Théâtre | Aucun commentaire

L’Agence de Géographie affective

[ Théâtre sur pavillon ]

Vendredi 16 juin > 20h
En zone pavillonnaire à Saint-André-de-Cubzac > durée : 1h20
15€ / 12€ / 7€ / 5€ > dès 10 ans
Wouaf > 16.06.23

Wouaf (crédits photo Julie Chaffort)

« J’ai grandi dans ce quartier, et j’ai des histoires à raconter. »
L’Agence de Géographie Affective et notre compagnon Olivier Villanove s’emparent d’une zone pavillonnaire pour en conter ses histoires uniques : entre ville et campagne, à mi-chemin, en voisinage de proximité, la zone pavillonnaire ne ressemble qu’à elle. Et les personnes qui l’habitent, alors ? La compagnie vient à votre rencontre, et le spectacle est, évidemment, accessible aux publics canins !

Mise en scène : Julie Chaffort / Assistante mise en scène : Lucie Chabaudie / Avec : Bénédicte Chevallereau, Chantal Ermenault, Raphaël Droin, Olivier Villanove et la complicité des riverains / Collaborations artistiques : Peggy Dias, Manu Vranckx / Création son : Patrick Ingueneau / Régie générale : en cours / Coordination-Logistique : Anouk Ferré / Administration-Production : Marina Betz
Avec le soutien de l’IDDAC, agence culturelle du Département de la Gironde

Coproductions : Association Eclat-Centre international de création artistique-Festival d’Aurillac (15) ; Le Champ de Foire/St-André de Cubzac (33) ; Théâtre du Liburnia/Libourne (33) ; Théâtre de Gascogne-Le Pôle-Scène conventionnée d’intérêt général/Mt-de-Marsan (40) ; l’OARA – l’Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine ; Iddac – Agence culturelle de Gironde
Projet soutenu par le Fond de soutien de la Ville de Bordeaux (33) et la Métropole de Bordeaux – plan de relance soutien artistique

Aide au projet : DRAC Nouvelle-Aquitaine

Résidences : SACD et DGCA/Résidences d’auteurs – Ecrire pour la Rue ; Association Graines de Rue/Bessines-sur-Gartempe (87) ; Théâtre du Cloître/Bellac (87) ; Ville du Taillan-Médoc (33)

L’AGA est soutenue par la Région Nouvelle-Aquitaine, le Département de Gironde et la Ville de Bordeaux

23.06.09 et 10 > La grande Boueuse

LA GRANDE BOUEUSE

By | Art de la parole, Création, Territoire | Aucun commentaire

Sentimentale foule / Artiste fil rouge

[ Conte, fleuve & vase comme terre d’argile ]

Vendredi 09 et samedi 10 juin > 20h
En bord de fleuve > durée : 1h
15€ / 12€ / 7€ / 5€ > dès 7 ans
Au mois de mai, l’association Ter.Ter interviendra à la médiathèque de Saint-André-de-Cubzac sur les constructions d’habitat en vase de l’Estuaire. Vous pourrez également manipuler cette matière tendre à l’occasion d’un atelier participatif sur les berges de la Dordogne !

La grande Boueuse > 9.06.23

Voyage en eaux profondes, les veines comme des ruisseaux.
La boue, dite crasseuse et aussi appelée « tendresse », louée pour ses vertus autant qu’elle est jetée comme l’un des plus gros déchets du fleuve, est une terre fertile pour explorer notre rapport à la matière. Inès Cassigneul lui a écrit une histoire sur mesure, de Libourne jusqu’aux Etats-Unis, du fleuve Dordogne jusqu’au Mississipi. L’eau y est vectrice de mémoires, de berges en berges, et la matière, un doux lit pour reposer sa tête. Sous la forme d’un récit performatif, c’est l’histoire d’un dernier voyage, de moments tendres, et de nos méandres boueux.

Un spectacle de et avec : Inès Cassigneul / Conseil dramaturgique : Dominique Roodthooft / Composition musicale : Jean-Luc Tamby / Regard extérieur : Romain Brosseau / Scénographie : Quentin Prost / Éclairage : Nicolas Marc / Chargée de production : Aurore de Saint-Fraud
Avec le soutien de l’IDDAC, agence culturelle du Département de la Gironde

Les Co-producteurs de la Grande Boueuse : Tombées de la Nuit, Rennes / Théâtre de Lorient – CDN / Archipel, Pôle d’Action Culturel, Fouesnant / Manoir de Kernaultn EPCC Chemin du Patrimoine Finistère / Le Corridor – Liège (Belgique) / Les Chantiers Tramasset, Bordeaux / Le Champ de Foire, Saint André de Cubzac